La sexologie

Qu'est-ce que la sexologie ?

La sexologie est une science qui étudie la sexualité humaine dans ses processus psycho-biologiques ainsi que ses troubles, ses dysfonctionnements et leurs traitements.

La sexualité s’inscrit dans toutes les dimensions de l’être humain :

  • La dimension physique
  • La dimension psychologique
  • La dimension sociale

Tout au long de la vie, la sexualité est dynamique et évolutive.

Pourquoi consulter un sexologue ?

La décision intervient en générale lorsque les questions que vous vous posez au sujet de votre sexualité, deviennent trop envahissantes et qu’elles sont à l’origine d’un mal-être, voir d’une souffrance.

Cette prise de décision signe le commencement de votre sexothérapie et les prémices d’une embellie.

Cette démarche n’est pas simple, confier ses secrets les plus intimes à un professionnel relève du courage et caractérise votre  détermination pour trouver une solution à une situation difficile .

Qu’est-ce qu’une consultation en sexologie ?

Une sexothérapie est une thérapie spécifique qui se centre sur les difficultés ressenties quant à votre vie sexuelle et/ou relationnelle.

Elle prend en compte les aspects physiologiques, psychologiques, corporels, environnementaux, relationnels, de la sexualité.

Aucun thérapeute n’est un magicien, les clés de votre bien-être sexuel et affectif sont les vôtres, mais le sexologue vous accompagne par différentes approches thérapeutiques dans cette recherche. La sexothérapie se fonde ainsi sur l’alliance thérapeutique du patient et du thérapeute, c’est de cette dynamique interactive que dépend le résultat!

La sexualité est un élément essentiel chez l’être humain. Elle est à l’origine de la reproduction de l’espèce, elle nous conduit à la rencontre de soi et de l’autre, elle est source d’échange et de plaisir, elle nous invite à exprimer nos pulsions de vies. »

L. Malterre

Vigilance et recommandations

La profession de sexologue est une jeune profession qui est en cours de réglementation, ce qui implique qu’aujourd’hui que n’importe qui peut s’autoproclamer « sexologue ».

La formation de sexologie clinique est dispensée par les facultés de médecine via un DU (Diplôme Universitaire) ou un DIU (Diplôme Intra Universitaire). Elle dure entre 2 à 3 ans, c’est une spécialité de la formation initiale des participants.

Cette formation s’adresse à des professionnels issus du domaine de la santé, médical et paramédical. Y sont admis les médecins, les sages-femmes, les infirmières, les psychologues, les kinésithérapeutes, etc.

Même s’il n’existe pas de code de déontologie propre à la sexologie, nous y appliquons les codes de nos professions initiales ainsi que l’éthique et le respect des patients.

Seuls les médecins sexologues sont habilités à examiner les patients. Les sexologues « non médecins » n’ont le droit ni de vous examiner, ni de vous toucher!

Par conséquent, avant de confier votre santé sexuelle n’hésitez pas à vérifier les qualifications du professionnel, c’est primordial pour votre future prise en charge.

Le couple face à une dysfonction sexuelle

Ne pas prêter attention aux signes de dysfonctionnements sexuelles

Quelque soit la dysfonction sexuelle, quelque soit son ou ses origines, la consultation sexologique nécessite d’explorer la dimension relationnelle du couple.
Le symptôme sexuel n’est pas un symptôme comme les autres, il concerne les deux personnes.

L’angoisse générée par le symptôme sexuel nourrit l’incapacité à parler librement du problème et de la façon de le résoudre. L’origine de ce problème de communication dans le couple est généralement la peur, la peur de se sentir gêné, la peur de se sentir rejeté, la peur de ne pas être à la hauteur.

Une majeure partie de la prise en charge thérapeutique du couple va se centrer sur la communication. Le sexotherapeute va aider le couple à partager leur ressenti, leurs attentes, leurs
craintes mais aussi leurs espoirs.

Formuler son ressenti de manière constructive permet d’établir une meilleure communication.

Le couple face à l’infidélité

A l’heure de l’immense liberté de choix de vie amoureuse l’idéal de presque tout couple reste la fidélité (fidélité affective) et l’exclusivité (fidélité sexuelle) comme les moteurs principaux du couple.
Que devient le couple lorsque l’un de ses piliers de sa construction est ébranlé?

En savoir plus

Les troubles du plaisir masculin

 

C’est une absence ou retard persistant ou répété de l’orgasme après une phase d’excitation sexuelle « normale », c’est à dire adéquate en intensité et durée.

 

En savoir plus

Les troubles de l’éjaculation

« L’éjaculation prématurée se définit par un délai cours de moins d’une minute entre le début de la pénétration et l’éjaculation. Ceci étant associé à des conséquences psychologiques négatives personnelles, une souffrance, une frustration, une insatisfaction ou tension dans le couple. Cette difficulté doit exister depuis plus de 6 mois et survenir dans la majorité des rapports sexuels »

Définition du DSM 5

Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

Trouble de l’érection

Le trouble de l’érection est l’incapacité constante ou récurrente à atteindre ou à maintenir une érection suffisante afin d’avoir une relation sexuelle satisfaisante.

Elle peut se traduire par :

en savoir plus

Les douleurs / dyspareunies

La dyspareunie est une douleur à la pénétration ou aux mouvements coïtaux. Cette douleur est génitale et persistante.

La vulvodynite est une douleur localisée au niveau des organes génitaux externes de la femme.

Le vaginisme est un spasme involontaire, répété ou persistant de la musculature du tiers externe du vagin perturbant les rapports sexuels. La pénétration est impossible ou douloureuse. Cette perturbation est à l’origine de souffrance et est marquée de difficultés interpersonnelles.

 

En savoir plus sur ces douleurs

Le trouble du plaisir féminin

 

Le trouble du plaisir féminin est une plainte qui va de la baisse de la lubrification vaginale à l’augmentation du délai à obtenir une excitation, à la baisse de sensations clitoridiennes et vaginales jusqu’aux difficultés d’obtenir l’orgasme.

Anorgasmie : incapacité à sanctionner une quelconque stimulation sexuelle par une décharge orgasmique et émotionnelle.

Mais de quoi parle-t-on vraiment ?

Le trouble du désir féminin

Le trouble du désir féminin est l’absence ou l’insuffisance de désirs d’activité sexuelle, de pensées érotiques ou de fantasmes  Le trouble du désir est source de souffrance pour l’individu.

Je veux en savoir plus